Recent Posts

Archive

Tags

No tags yet.

Les 3 grandes raisons pour lesquelles le passage de la 3ème à la 2nde est si difficile

Chaque année, en fin de 1er trimestre, des parents catastrophés m'appellent pour me dire qu'ils ne comprennent pas ce qu'il se passe. Leur enfant, sans difficulté jusqu'en 3ème a désormais des notes très moyennes. Ils avaient 15 de moyenne générale et se retrouvent péniblement aux alentours de 11 ou 12. Ils perdent confiance et se découragent. Ils travaillent plus mais sans les résultats espérés.

Je constate, en ayant des élèves de différents établissements qu'il y a des écarts de niveau énormes entre les établissements : donc un 15 de moyenne générale en 3ème ne veut donc pas dire grand chose. Sauf que, pour les élèves et pour leurs parents, lorsqu'on a 15 de moyenne générale, il n'y a pas d'inquiétude à avoir. Et pourtant...ce n'est pas synonyme que tout est en place pour le passage au lycée.


Raison n°1 : Les chapitres survolés en troisième

En troisième, certains chapitres primordiaux sont de plus en plus survolés, rapidement vus en fin d'année, juste avant le brevet. En français, il s'agit du chapitre sur le paragraphe argumenté : la plupart des élèves voient l'exercice tard dans l'année et n'ont que peu (ou pas) d'entraînement. C'est pourtant une initiation indispensable pour apprendre à comprendre un sujet et faire un plan structuré. En maths, il s'agit des chapitres de calcul (calcul littéral, factoriser/développer, identités remarquables, puissances) et des chapitres sur les fonctions. Les exigences demandées sont uniquement celles de début de chapitre d'application directe du cours. Les élèves font très peu d'exercices donc, y compris pour les premiers de la classe, les notions sont in fine mal assimilées et mal consolidées.

En seconde, pour les matières littéraires (SES, Histoire Géographie et Français), il leur est demandé de faire des compositions ou dissertations : quand ils ont à peine compris comment faire un paragraphe argumenté, n'est il pas normal qu'ils rencontrent des difficultés lorsque l'exercice demandé se complique? En maths, le programme est de plus en plus abstrait et conceptuel : beaucoup de vocabulaire est nouveau, les notions également sont nouvelles. Mais derrière, quelque soit le chapitre, ils ont besoin de calculer et d'être suffisamment à l'aise pour ne pas faire des erreurs de calcul à chaque ligne. Beaucoup décrochent, mais ce qui est triste c'est qu'ils décrochent non pas parce qu'ils ne comprennent pas les nouvelles leçons, mais bel et bien parce qu'ils sont tellement limités dans leurs calculs qu'ils ne suivent plus correctement.


Raison n°2 : ne pas savoir apprendre une leçon

Beaucoup arrivent en seconde en ne sachant pas apprendre une leçon, en n'étant pas capable de distinguer ce qu'ils ont compris et ce qu'ils ont moins compris. Beaucoup croient savoir et sont surpris de leur note une fois le contrôle rendu. Lorsque le rythme est globalement assez lent et les exigences peu élevées, ces élèves passent entre les gouttes mais dès que le rythme en seconde s'accélère et que les exigences sont plus élevées, ils perdent pied car on leur demande de comprendre le cours en profondeur pour le restituer correctement que ce soit en dissertation ou dans les exercices. Il y a beaucoup plus de choses à apprendre en seconde. C'est d'autant plus difficile pour eux parce qu'ils n'ont, pour beaucoup, jamais réellement appris. Ils ne savent donc pas comment s'y prendre.


Raison n°3 : la prise de notes

Le rythme en seconde est bien plus rapide qu'en troisième et surtout, chose nouvelle, on leur demande de prendre des notes. L'exercice est difficile car ils doivent écrire vite (ce qui est pour la plupart difficile car ils ont été peu entraînés à beaucoup écrire au collège et certains écrivent très lentement). Egalement, ils doivent hiérarchiser, en même temps que le professeur parle ce qui est important et ce qui l'est moins. Malheureusement, ils sont trop peu habitués au collège à hiérarchiser les informations et se retrouvent démunis au lycée.


Quelles solutions?

A mon sens, il serait pertinent que les programmes de 3ème soient beaucoup plus approfondis et que le niveau d'exigence soit bien plus élevé dès la 4ème : avoir une base solide des acquis du collège assure un passage au lycée relativement fluide. Aujourd'hui ces bases sont beaucoup trop fragiles.

Il serait également intéressant de mieux les guider sur comment apprendre une leçon et comment s'auto évaluer dès le début du collège. Ils ont besoin d'aide pour savoir parfois identifier qu'ils croient savoir quelque chose mais qu'ils ne l'ont pas réellement assimilé.

Enfin, l'écriture est trop peu poussée et des ateliers de graphisme pourraient être proposés aux élèves écrivant trop lentement et ayant encore du mal à former leurs lettres. Des exercices faisant travailler l'esprit de synthèse et la hiérarchisation des idées seraient aussi à mon sens une bonne idée!


En attendant, chez Tutenvol, on commence dès la fin 4 ème à faire un paragraphe argumenté, on travaille tout au long du collège le calcul en en faisant plus que ce qui est strictement demandé afin de préparer, au mieux, le passage au lycée! Et surtout on travaille la méthodologie dès la 6ème pour apprendre à bien s'organiser dans son travail et à apprendre correctement une leçon!