L’importance de l’écoute, de la bonne humeur et de l’optimisme dans l’accompagnement des jeunes


Des cours en plus de l’école, peu en sont demandeurs quand bien même ils en ont besoin. Et on les comprend, ils ont déjà des journées entières de cours, assis sur des chaises et parfois aussi pas mal de devoirs à faire les soirs et le week-end. Alors quand il s’agit d’accompagnement scolaire supplémentaire, plus que jamais, il est important que les cours se passent agréablement, il est important qu’ils arrivent et qu’ils repartent avec le sourire. Trois éléments sont primordiaux : l'écoute, la bonne humeur et l'optimisme!


L'importance de l'écoute

Depuis maintenant plus de 10 ans que j’accompagne des jeunes, j’ai remarqué qu’ils ont tous besoin que l’on s’intéresse à ce qu’ils font, qu’on les écoute et qu’on les écoute vraiment, pas seulement d’une oreille. Certains ont besoin de se plaindre, de râler sur les professeurs qu’ils trouvent injustes, sur les cours qu’ils trouvent inutiles, sur la charge de travail qu’ils trouvent inhumaine, sur leurs parents qui leur mettent trop la pression, de leurs camarades qu'ils trouvent pas sympas ou juste sur leur journée compliquée sans qu’il y ait de raison particulière. D’autres ont besoin d’exprimer ce qui les stresse : contrôle de maths à venir, exposé en français, épreuve du baccalauréat...Ils ont besoin de verbaliser les choses sans se sentir jugés pour autant, sans qu'on leur dise qu'il ne faut pas stresser. Ils ont souvent besoin d'entendre qu'il est normal de stresser et que ça n'est pas grave. Ce temps que je prends avec chacun en début de cours en leur demandant comment s’est passée leur semaine est très précieux. Peu importe ce qu’ils ont besoin d’exprimer, ils ont besoin d’être entendus sans jugement. Ils ont besoin qu’on leur dise qu’ils ont le droit de ne pas aimer l’école, de trouver le professeur de maths injuste ou de trouver la physique chimie inutile. Le fait d’exprimer ce qui leur pèse leur permet de libérer la colère ou la frustration qu’ils ont en eux. Ainsi, ils peuvent se mettre au travail plus sereinement. Il est important pour moi de toujours les encourager scolairement tout en leur laissant la liberté de ne pas aimer l’école. Car lorsqu’ils se sentent compris et écoutés, ils sont beaucoup plus réceptifs aux conseils, aux explications. Lorsqu’ils se sentent jugés ou incompris, ils restent souvent dans un rapport de force et sont hermétiques à tout conseil car ils vont chercher par tous les moyens à être écoutés et entendus en ne travaillant pas, en étant dans la provocation etc…


La bonne humeur

Je crois qu’il faut savoir prendre le temps de rire pendant les cours. Cela ne les déconcentre pas au contraire, cela les aide à rester concentrés. Quand ils savent qu’en cours, ils travaillent certes mais qu’il y a aussi parfois des moments où on va rire tous ensemble, cela les motive. Ça leur donne envie de venir en cours et l’impression que le cours passe plus vite. S’ils viennent avec le sourire et sont contents de travailler, ils apprendront et comprendront d’autant plus vite. Parfois aussi, il est important d’utiliser l’humour pour leur faire prendre du recul sur leurs notes, leur scolarité. Parler de leur scolarité en dédramatisant certaines notes parfois permet de débloquer des situations.


L'optimisme

Enfin, le 3ème élément primordial à mon sens pour la réussite scolaire des jeunes c’est l’optimisme. Ils ont besoin d’entendre qu’ils vont progresser, qu’ils sont capables de mieux faire, qu’ils ont les capacités de s’améliorer. Ce n’est pas pour leur cacher leurs difficultés au contraire, je pense qu’il est très important de souligner leurs difficultés pour qu’ils en prennent conscience même si parfois ils ont du mal à voir la réalité en face, à accepter qu'ils croyaient maitriser le cours mais que ça n'est pas le cas. Mais il ne faut pas juste souligner leurs difficultés. Il faut aussi leur dire que oui, là actuellement ils ont du mal mais qu’ils vont progresser s’ils s’en donnent les moyens. Comment peuvent-ils sinon avoir de l’ambition ou la volonté de progresser si tout le monde autour d’eux leur dit qu’ils n’y arriveront pas quoiqu’ils fassent. Avoir confiance est une des choses les plus importante notamment à l’âge de l’adolescence quand ils doutent de tout. Et une façon de les aider à avoir confiance c'est d'être optimiste et de leur montrer que l'on a confiance en eux.


Chez Tutenvol, on essaye au mieux de les écouter, de les accueillir en étant de bonne humeur et d'être toujours optimiste tout en étant bien sûr exigeant sur le travail fourni !